Présentation

Un projet majeur pour les corses

Le 8 Novembre 2018, le Président du Conseil exécutif de la Collectivité de Corse, Gilles Simeoni, et SFR, représenté par Alain Weill, Président Directeur Général de Altice France, officialisaient le lancement du déploiement du Très Haut Débit en Corse.

Le plan « France Très Haut Débit », qui vise à couvrir l’intégralité du territoire en Très Haut Débit d’ici 2023 en proposant un accès à un Internet performant jusqu’à 1 Gbit/s partage la Corse en deux zones distinctes.

La zone AMII (1) d’une part, composée des Communes de la CAB (Bastia), la CAPA (Ajaccio) et Biguglia, pour lesquelles l’opérateur aménageur en Fibre est Orange.

(1) Zone AMII : Zone d’Appel à Manifestation d’Intention d’Investissement (Autrement appelée ZMD pour Zone Moyennement Dense)

projet1_illustration

network_illustration

La zone relevant du Réseau d’Initiative Publique (RIP) d’autre part, composée des 344 autres Communes de Corse, pour laquelle SFR-FTTH a été retenu pour déployer la Fibre, au terme d’une consultation de l’Assemblée de Corse en juin 2018 pour l’attribution de cette Délégation de Service Publique (DSP).

Le financement est assuré par :

Pour créer cette infrastructure, investissement majeur pour le développement de l’île, SFR a créé la société dédiée Corsica Fibra et investit 327 millions d’euros sur la durée de la délégation, aux côtés de la Collectivité de Corse, dont le financement est de 52 millions d’euros.

Ce projet ambitieux vise à couvrir 100% du territoire Corse en Fibre Optique en seulement 5 ans. D’ici 2023 c’est tout un réseau de Collecte, de Transport, et une desserte de 170 000 raccordements FTTH (1)  qui seront construits (en dehors de la Communauté d’Agglomération de Bastia, la commune de Biguglia, et la Communauté d’Agglomération du Pays Ajaccien) pour desservir en Fibre l’ensemble des 170 000 foyers, établissements publics et entreprises concernés. 74 NRO, 425 PM et 500 000 kilomètres de fibre optique seront nécessaires à la création de ce nouveau Réseau de Télécommunications en Corse.

Un projet de plus de 300 millions d’euros dont plus de 250 millions d’€ d’investissement SFR FTTH

En résumé, le projet se décompose de la manière suivante :

  • Le réseau Structurant, établi par le Département
  • Le réseau de Desserte jusqu’à l’abonné, établi par Corsica Fibra.

Corsica Fibra a donc en charge :

  • La réalisation du réseau de desserte dans chacune des communes
  • La commercialisation
  • L’exploitation du réseau

PM = Point de Mutualisation
NRO = Nœuds de Raccordement Optique
PBO = Point de Branchement Optique
FAI = Fournisseur d’Accès à Internet

Dès 2019, SFR réalisera 4 Nœuds de Raccordement Optique (NRO) et mettra en chantier plus de 10 000 prises sur la Haute Corse  et la Corse du Sud.

2019

  • Livraison en fin d’année 2019 des 10 079 premières prises
  • Création 4 Nœuds de Raccordement Optique (NRO)
  • Mise en travaux de l’ensemble du réseau de collecte desservant les 74 NRO

2020

  • Création de 17 nouveaux NRO
  • Livraison en fin d’année 2020 de 39 958 nouvelles prises.

2021

  • Création de 17 nouveaux NRO
  • Livraison en fin d’année 2021 de 40 057 nouvelles prises.

2022

  • Création 18 nouveaux NRO
  • Livraison en fin d’année 2022 de 40 030 nouvelles prises.

2023

  • Création 18 nouveaux NRO
  • Livraison en fin d’année 2023 de 39 945 nouvelles prises.

Le réseau Corsica Fibra – réseau FTTH, qui sera déployé jusqu’à l’intérieur des logements pour les Corses (foyers, entreprises, administrations, établissements scolaires, …) avec un débit maximum de 1 Gbit/s, soit 55 fois plus rapide que le réseau ADSL – sera dimensionné pour permettre d’intégrer les constructions de nouveaux logements prévus pendant la période des travaux.

La construction du réseau sera réalisée par des entreprises insulaires et jusqu’à 290 emplois seront recrutés.

Pour réaliser les travaux, les entreprises insulaires spécialisées dans le génie civil et la construction de réseaux de télécommunication sont mobilisées au côté de Corsica Fibra. Elles ont formé à cette fin un groupement d’entreprises animé par CORSICA RETE TECHNOLOGIE (CRT).

Entre 125 et 290 emplois, principalement locaux et recrutés chez ces sous-traitants et partenaires basés en Corse, seront mobilisés dans les cinq prochaines années, période de construction du réseau.

(2) FTTH : Fiber To The Home / Fibre jusqu’à la maison

Liste des  communes concernées par les travaux de déploiement de la Fibre dès 2019 :

Borgo, Lucciana, Ile Rousse, Belcodere, Monticello, Corbara, Santa Reparata Di Balagna, Bastelicaccia, Grosetto-Prugna, Cauro, Albitreccia, Pietrosella, Vescovato, Monte, Venzolasca, Sorbo-Ocagnano, Penta Di Casinca.

Quelle est la politique d’aménagement Haut Débit et Très Haut Débit de la Collectivité de Corse ?

La politique d’aménagement Haut Débit de la Corse a débuté entre les années 2000 et 2005, pour aboutir en 2005 à la Délégation de Service Public pour le réseau à Haut Débit de la Corse confiée à « Corsica Haut Débit » filiale à 100% de la société Orange. Cette Délégation de Service Public prendra fin en 2025 et elle intégrera le patrimoine de Corsica Fibra.

En 2006, l’effort fut maintenu avec l’acquisition de câbles sous-marins entre Bastia et Menton. Ils ont permis de supprimer le monopole sur les liaisons Corse-continent et de diminuer ainsi les tarifs de ces liens de l’ordre de 60%.

En 2012, avec le Schéma Directeur Territorial d’Aménagement Numérique, une stratégie volontariste était affichée en matière de Haut Débit et de Très Haut Débit. La CTC se déclarait alors comme chef de file de l’aménagement numérique de la Corse. Toutefois, cette volonté affichée dans le SDTAN de Corse a été mise en pause pendant plus de 4 années entre 2012 et fin 2015. Cette période n’a pas permis d’engager les chantiers dont la Corse avait besoin, notamment en matière d’amélioration du Haut Débit. Ce retard a été très préjudiciable aux territoires ruraux et de montagne, freinant de nombreuses initiatives et projets. La Corse en subit encore les conséquences.

Dès le début 2016, le chantier du Haut Débit et du Très Haut Débit a été posé comme une priorité du Conseil exécutif de Corse et comme un programme stratégique prioritaire pour notre île. L’Exécutif a voulu que les ambitions affichées dans le SDTAN de Corse soient renforcées et que la Collectivité s’attache à rattraper son retard dans l’aménagement Haut Débit et Très Haut Débit de la Corse.

En 2016, près de 90 millions d’euros ont été positionnés au budget de la Collectivité territoriale de Corse pour réaliser en 5 ans, 2 grands chantiers : celui de l’amélioration du Haut Débit dans nos territoires ruraux qui bénéficient de débits dégradés sur ADSL, celui du déploiement du Très Haut Débit autour de la Fibre Optique à l’abonné (FTTH) dans l’ensemble des territoires non couverts par l’initiative des opérateurs privés (hors CAB, Biguglia, et CAPA).

Deux délibérations de l’Assemblée de Corse validaient le lancement opérationnel des grands projets d’investissement de la Collectivité :

  1. en juillet 2016, la délibération n°16/173 AC approuvait la mise en œuvre opérationnelle de la première phase du schéma directeur territorial d’aménagement numérique de Corse,
  2. en septembre 2016, la délibération n°16/219 AC approuvait le principe du lancement de la Délégation de Service Public relative à la conception, à l’établissement et à l’exploitation du réseau Très Haut Débit pour la Corse.

Depuis la Collectivité a attribué le marché de travaux pour l’amélioration du Haut Débit et la montée en débit. Les premiers travaux débuteront d’ici la fin de l’année pour un investissement de l’ordre de 20 M€. La DSP relative au réseau Très Haut Débit de la Corse est en marche.

En même temps la Collectivité de Corse intervient en faveur des foyers très isolés ne bénéficiant pas d’un raccordement Haut Débit filaire avec son programme « Sulidarità Numerica ». Elle s’engage dans le secteur de la téléphonie mobile afin d’assurer une meilleure couverture de la Corse.

Cet automne 2018, la CDC a lancé une vaste consultation afin de revisiter le Schéma Directeur Territorial d’Aménagement Numérique de Corse produit en 2012 et d’affirmer de nouvelles ambitions dans les domaines du Haut Débit et du Très Haut Débit, mais aussi en matière de transformation numérique de la société insulaire.

Trajectoire de « Smart Island »